Venez découvrir la séance concoctée par un des groupe de programmateur du 18e  Festival Cinémas d’Afrique 2021.

Seront projetés :

Daouda N’Diaye, Cent papiers, Paola Rima Melis, 13 min, 2020 (Maroc/France). Documentaire.

Daouda N’Diaye est un artiste sénégalais. Dans son atelier, il nous parle de ces « Cent papiers » et de la « Muraille de papier », tout en façonnant cette matière qu’il a appris à dompter avec des gestes précis. En récupérant et en transformant ce matériau, il nous invite à une double réflexion, écologique et politique. Quand l’artiste intervient dans une société de surconsommation qui abat peut-être un peu trop d’arbres et qui dresse peut-être un peu trop de murs.

 

 

 

Tant qu’on vit, Dani Kouyaté, 90 min, 2016 (Suède/Burkina Faso). LM fiction.

Kandia, une femme gambienne d’une cinquantaine d’années vivant depuis 30 ans en Suède, ne sait plus où est sa place : en Suède, où son fils Ibbe, adolescent, se cherche tout en rêvant d’une carrière dans le hip hop, ou dans son pays d’origine. Un retour à la terre de leurs ancêtres va bousculer leurs trajectoires respectives. L’efficacité du récit, onirique parfois, pose précisément les questions de la transmission et des choix de vie en situation de double culture.
La projection sera suivie d’échanges avec les programmateurs qui expliqueront ce choix de programmation.

Entrée : 5 euros.
Pas de billetterie 400 coups.
Billetterie en ligne : https://www.helloasso.com/associations/cinemas-et-cultures-d-afrique/evenements/projection-de-films-programmes-au-festival-cinemas-d-afrique-2021