L'association

Les projections à l'année

Mercredi 23 mai Projection MPT Monplaisir Commémoration de l’abolition de l’esclavage & de la traite négrière

Projection du film Citoyens bois d’ébène de Franck Salin

2018, 73 min, VOSTFR

Séance organisée dans le cadre des journées de commémoration de l’abolition de l’esclavage & de la traite négrière.

Emmanuel Gordien est un militant de la mémoire. Avec son association, le CM98, il restitue aux Antillais l’histoire et les noms oubliés de leurs aïeux esclaves dont il réhabilite le souvenir. Une démarche étroitement liée à sa quête personnelle. Il a retrouvé Georges, l’esclave qui, le premier, après l’abolition, a porté son nom de famille : Gordien. Avec lui, nous partons sur les traces de son aïeul, en Ile-De-France, en Guadeloupe et au Bénin. Une aventure humaine porteuse d’immenses espoirs: ceux d’une mémoire apaisée et d’une réconciliation des descendants d’esclaves avec l’Afrique, la France et leur propre passé.

La séance sera suivie d’un temps d’échange avec le public – Entrée gratuite 

UNE SOIREE ORGANISEE EN PARTENARIAT AVEC LA MPT MONPLAISIR ET LE CCAETN

MPT Monplaisir
3 rue de l’écriture, Angers
02 41 43 84 09

Mercredi 11 avril, deux séances au Centre Jean Vilar

 

16h30 : Carte blanche aux jeunes

Venez découvrir les films sélectionnés par des jeunes de la Roseraie !

* Terremère de Aliou Sow, France-Sénégal, 2014, VOSTF, 33 min.

Abdoulaye est un banlieusard d’une vingtaine d’années. Lorsqu’un de ses frères décède suite à un accident de la route, il se charge de transporter le corps jusqu’au village de ses parents en Mauritanie.

* Cousines de Lyes Salem, Algérie, 2003, VOSTF, 32 min.

Driss revient en Algérie après 4 ans d’absence. Ses cousines sont ravies de voir arriver ce cousin de France qui leur permet de sortir et qui se range de leur côté. Douceur et humour, pour souligner le courage des femmes.

Entrée gratuite. Un service de garderie est mis en place pour cette séance.

La séance sera suivie de la projection d’un court-métrage réalisé par les jeunes, ainsi que d’un temps convivial et d’échanges avec eux.

 

 

19h30 : Ciné

* Wallay de Berni Goldblat, Burkina Faso, 2017, VOSTF, 82 min.

Alors qu’il est sur la pente glissante de la délinquance, Ady, jeune garçon métisse franco-burkinabé, est envoyé par son père au village, au Burkina Faso. C’est la première fois qu’il foule le sol de ses ancêtres paternels : il est enthousiaste.

Mais ce ne sont pas des vacances qui l’attendent : au pays des hommes intègres, à son âge on apprend à devenir un homme.

Récit du parcours initiatique de Ady, qui apprend à se construire dans la richesse de sa double culture.

Entrée gratuite. Séance en présence de Dragoss Ouédraogo, anthropologue à l’Université de Bordeaux, originaire du Burkina Faso, qui interviendra pour des échanges avec le public suite à la projection.

Projections au Centre Jean Vilar, 1bis rue Bergson

Mercredi 14 mars, 2 séances

 

Un ciné-goûter à 15h

Une séance pour les familles à partir de 6 ans. Entrée libre.

* Deweneti de Dyana Gaye / Sénégal / 2006 / 15 min. / VOSTF

Dans les rues de Dakar, Ousmane, qui n’a pas sept ans, invente la mendicité réciproque : une pièce vaut une prière. Pour exaucer les vœux des donateurs, il se tourne vers le père Noël. Un conte plein de fraîcheur, traversé par des figures emblématiques de la société sénégalaise.

* Offrande de Walid Mattar / Tunisie / 2011 /18 min. / VOSTF

 

Hassan ne sait plus quoi faire : bientôt l’Aïd et il n’a pas les moyens d’acheter un mouton pour sa famille. Rien ne va plus : son fils essuie les quolibets de ses petits camarades, sa femme subit la vantardise et la générosité condescendante des voisines… Heureusement, une chaîne de magasin propose une solution pour l’achat d’un téléviseur. Ce film plein d’humour parle des pièges de la pression sociale et de ceux non moins dangereux de la société de consommation.

Ces deux courts-métrages seront suivis d’un temps d’échange puis d’un goûter confectionné par des personnes du quartier !

 

Une projection à 19h30

Entrée libre.

* Adamt de Zelalem Woldemariam / Ethiopie / 2013 / 18 min. / VOSTF

Addis Abeba, fin des années 1990. La musique qu’il compose pour un concert rappelle à Teferi le souvenir traumatisant de l’assassinat de son grand-père et de son amie Lehsan par le régime socialiste des années 1980. Beauté de la musique et de sa transmission pour dépasser l’horreur.

* Beats of the Antonov de Kuka Hajooj / Soudan / 2014 / 65 min. / VOSTF

Soudan : les régions du Nil Bleu et des monts Nouba, au sud du pays, sont frappées par des bombardements menés par le gouvernement de Khartoum pour mettre fin à la rébellion. Pour rester vivants et dignes, hommes et femmes composent et jouent de la musique, dansent et chantent. La culture et la musique pour résister.

La projection est suivie d’un temps d’échange.

 

Projections à la Maison Pour Tous Monplaisir
3 rue de l’écriture, Angers

 

ARCHIVE

2018

2017

2016

2015

2014

2013

2012

2011

2010

2009

2008

2007

2006

2005