Mardi 16 novembre à 20h15

de Issa Traore de Ibrahima

107min – Burkina Faso

Un gouverneur a perdu son fils et pense qu’il a été assassiné dans le village où il était instituteur. Les villageois affirment que c’est l’esprit du boa qu’il avait tué qui a fait le coup… Pour se venger, le gouverneur fait passer la nouvelle route par le bois sacré du village, où se trouve l’arbre aux fétiches. Le film incite à prendre en compte les comportements culturels qui font appel au surnaturel – “L’Afrique n’est pas morte. Elle vit toujours dans ses mystères, loin de nous, les habitants des grandes villes”.

Dans le cadre de la Semaine de Solidarité Internationale (SSI), en partenariat avec la CASI 49

Cinéma les 400 Coups
12 rue Claveau – 49100 Angers