Cinémas et Cultures d’Afrique et la diffusion en Afrique

En tant que festival, Cinémas et Cultures d’Afrique cueille les fruits que sont les films. Il nous faut donc nous intéresser à la santé de l’arbre, à savoir la diffusion et la distribution de films en Afrique.

L’association s’est donc positionnée sur la question de la diffusion en s’appuyant sur les liens étroits entretenus avec les professionnels d’Afrique. Etant entendu qu’il n’est pas question de pratiquer la substitution (faire les choses à la place des gens) ni de fournir des modèles à suivre.

Depuis 1991 des ateliers professionnels sont organisés pendant le festival : une journée, en séances de travail autour d’un thème, en rapport avec la problématique de la diffusion des films. Des spécialistes de la question apportent des données factuelles et ouvrent les échanges autour de ce thème.

Des stages de formation destinés aux professionnels africains de la diffusion de films ont été mis en place en 1994, 1999 et 2000. Ces formations comprenaient des stages en entreprises afin de permettre à chacun de développer une vision internationale de l’industrie du cinéma et d’accéder aux réseaux du marché international.
Programme interrompu, faute de financements.

Entre novembre 2009 et avril 2011, Cinémas et Cultures d’Afrique a participé à la mise en place du FAR « Films Afrique Réseau ».

Le projet « Mise en réseau de distributeurs et de diffuseurs sur le Burkina Faso, le Mali, le Sénégal et la France » a été mis en oeuvre avec la contribution financière de l’Union Européenne (9ème FED) et le concours du Groupe des Etats ACP.

 

ACP ACP Films FAR