conf 4 février

Conférence par Isam Idris, psycho-anthropologue, suivie d’un échange avec le public.

 

En quittant son pays pour immigrer on ne laisse pas son bagage culturel à la maison. Consciemment ou non, chaque migrant arrive avec les conceptions, les représentations et les pratiques qu’il a reçues depuis sa naissance.

Cela touche tous les aspects de la vie, et notamment l’éducation.

Ainsi, à l’école, chez le médecin, dans le cadre des loisirs, etc…, malentendus et incompréhensions peuvent surgir.

 

Comment dépasser les conflits et incompréhensions ? Comment faire pour que le point de vue de chacun soit pris en compte ?

 

Connaître les pratiques éducatives qui ont marqué les personnes ayant grandi dans différents pays d’Afrique peut être un premier jalon pour développer une compréhension mutuelle.

Isam Idris reviendra donc sur des exemples bien précis : l’éducation horizontale, la relation entre adultes et enfants,…. En donnant à comprendre ces faits de culture il identifiera comment selon qu’on est parent, enfant, travailleur social ou éducateur, une même situation peut être décrite très différemment.

N’y a-t-il pas dans cette démarche une voie pour construire, à terme, une société qui s’enrichit de la diversité des cultures ?

 

Isam Idris est coordinateur des actions au Centre Babel, à Paris, centre ressource européen en clinique transculturelle.

 

Conférence organisée dans le cadre du cycle de conférence « connaître les faits de culture pour comprendre l’autre » organisé en 2016 avec le soutien de la Fondation Un monde par tous et de Angers Mécénat.

 

Jeudi 4 février 2016 à 20 h 45

Institut Municipal, place St Eloi Angers, salle 202 (2ème étage)

Entrée libre.

un monde par tous logo

angersmacenat logo